Aller au contenu

100% Vivant Entreprise
du Patrimoine Vivant

Alors que le textile français est mis à rude épreuve face à la mondialisation, la Ferme d’Amalthée, déjà très impliquée depuis ses débuts dans la création d’une filière Mohair de haute technicité, sauve le cachemire français en faisant l’acquisition, en juin 2013, des dernières chèvres cachemire de France.

Étole et charentaises mohair de fabrication française

Qualité&Savoir-Faire

Le label Entreprise du Patrimoine Vivant récompense les petites et moyennes entreprises jugées emblématiques de l’excellence française industrielle ou artisanale après une instruction rigoureuse. La Ferme d’Amalthée s'attache a travailler avec des partenaires ayant ce label et défendant :

  • La maîtrise de leur savoir-faire technique traditionnel associé à leur terroir qu’ils entendent pérenniser grâce à leur reconnaissance en tant que patrimoine industriel français.
  • Leur rôle d’ambassadeur de l’excellence de la fabrication française, en opposition avec les logiques du marché mondialisé auxquelles ils doivent faire face.

Un art de vivre

Choisir une confection issue de la Ferme d’Amalthée, c’est défendre l’art de vivre simplement, en communion avec la nature. Proche de la terre et des êtres qui la compose : c’est cette douceur de vivre que nous voulons partager avec vous à travers nos créations.

Grâce à la création d’une filière mohair de haute qualité en circuit court exclusivement française, l’achat d’une production textile de la Ferme d’Amalthée permet de défendre des femmes et des hommes qui oeuvrent dans nos ateliers partenaires pour réaliser les vêtements que vous aurez plaisir à porter.

Tous nos produits sont labellisés "Mohair de nos Fermes"

Un héritage familial

C’est une coïncidence amusante qui nous rappelle combien les êtes vivants sont tous reliés : le premier homme a avoir introduit la chèvre angora en France pour la production de Mohair se nomme Jacques COEUR (CUER en vieux français). Il fut le grand argentier (ministre des finances) de Charles VII au XVème siècle. Hélas, les chèvres ne résistèrent pas à la famine et l’ensemble des troupeaux disparurent du pays jusqu’en 1980.

Quelques siècles plus tard, Olivier CUER reprend le flambeau en créant la Ferme d’Amalthée en 2007 !